Anti-bullying

Ce forum est consacré à la lutte contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire. Tous ensemble, nous pouvons trouver des solutions.


    Mon harcèlement.

    Partagez

    redacteur

    Messages : 42
    Date d'inscription : 08/11/2013

    Mon harcèlement.

    Message  redacteur le Ven 8 Nov - 16:05

    Bonjour, à l'époque et pendant de longues années, j'ai cru que ce que je vivais était normal. Je ne me suis rendu compte que non un peu tard. Ou plutôt, vraiment tard, vous comprendrez pourquoi je dis ça en lisant la suite de mon témoignage. Si j'ai toujours été la cible des moqueries et méchancetés depuis mes 5 ans, la pire période du harcèlement que j'ai pu subir s'est déroulé entre mes 13 et mes 16 ans. J'ai fait l'erreur de changer d'établissement. Déjà dans le premier j'avais droit à des moqueries et réflexions mais au moins je ne subissais pas la solitude, ce qui fut le cas dans mon second collège. Une fois dans ce fameux collège donc, j'ai eu droit à des coups sur l'épaule en cours de sport, beaucoup de moqueries, de "t'es moche", "casse-toi", "tu pues", d'exclusions des différents groupes malgré mes nombreuses tentatives d'essai d'intégration. Des croche-pieds. Ou encore des gens(en fait j'étais en 3ème, et c'était des 6ème qui m'emm*** à l'époque, j'ai un caractère absent de toute méchanceté gratuite, et je peux manquer de caractère face aux "plus faibles" notamment quand je sais pas réagir dans une situation), qui balançaient mes feuilles par terre pendant que j'essayais de travailler.

    La violence était surtout verbale en fait, et bien sûr je suis conscient que c'est moins grave que ce que certains ont pu subir, mais j'ai dû essuyer beaucoup de réflexions méchantes de la part de mes camarades. Des "c'est pas ma faute si t'es moche", ce genre de choses aussi. J'étais aussi toujours le dernier à être choisi en sport, bien sûr... Bref, à la fin de la troisième, j'ai craqué,enfin j'ai pleuré, je voulais en finir, (à 16 ans), mais je me disais que la vie pouvait me réserver quelque chose de bon.

    J'ai eu raison. L'année suivante, une personne m'a enfin réellement accepté, une fille, et j'en suis tombé fou amoureux. Sauf que le fait de passer d'un malheur profond à un bonheur grandiose, et le fait d'être amoureux, a considérablement diminué ma capacité d'appréhension des évènements, et, je n'ai pas respecté mon amie. C'était mon amie. J'ai donc eu un comportement vraiment très lourd, et lorsque la sanction(abandon) est tombée, lorsqu'elle ne m'appréciait plus, elle s'est mise à me détester, parce que je m'accrochais à elle, je lui avais envoyé des tas de mails... Et par la suite j'ai vraiment tout fait pour qu'elle redevienne mon amie. Nous avions fini par discuter comme des amis sans l'être, c'était une relation assez étrange. Si je raconte ça, c'est pour dire que c'est fou à quel point le fait d'être habitué à quelque chose puis perturbé par un changement radical peut nous faire disjoncter. Parce que oui j'avais disjoncté. Il y eut un moment aussi, où j'avais du mal à ne pas me rendre vers elle, je l'aimais beaucoup, malgré l'irrespect dont j'ai pu faire preuve à son égard. J'ai lu également un guide pratique tout à l'heure, enfin ce matin, qui disait qu'une des conséquences à court ou moyen terme du harcèlement scolaire, c'était qu'il y avait le risque par la suite de projeter sa souffrance sur autrui.

    Aujourd'hui, je regrette d'avoir agi de la sorte il y a 4 ans, parce qu'une personne comme ça, c'est vraiment rare. Elle a supporté mes tentatives d'approche régulières pendant 3 mois. Et je ne parle pas de ce qui s'est passé avant(j'avais insisté plusieurs fois pour sortir avec elle puis j'ai enchaîné les allusions au sexe), pendant le reste de l'année à compter du mois d'octobre et jusqu'au mois de juin, elle a donc dû me supporter, ou plutôt ma présence. Bref, elle avait tellement de qualités incroyables, que forcément j'en étais tombé amoureux. J'ai également l'impression d'être protégé par la vie en général, chaque fois que je suis en danger, en général il y a une aide qui vient, quand j'avais vraiment envie d'en finir suite à son abandon et à mon insistance pour que cette fille revienne, j'avais fixé une date pour me foutre en l'air, je ne lui ai rien dit. Trois jours plus tard, alors que j'en avais vraiment marre d'insister pour que nous redevenions amis, elle avait accepté. Parce qu'elle était heureuse, amoureuse, et qu'on était le soir, moment le plus agréable pour elle, puisqu'elle quittait l'école, et donc elle était de très bonne humeur à ce moment-là. Par intuition ou je ne sais pas comment, je pense avoir beaucoup d'empathie et une certaine capacité d'analyse à propos de la personnalité des gens, je sais à qui parler et qui éviter.

    Le harcèlement scolaire que j'ai subi auparavant, est partiellement responsable du harcèlement que j'avais pu commettre. Je reconnais cependant que j'ai ma responsabilité individuelle. Mais j'étais perdu dans mon bonheur et ne faisais attention qu'à mes désirs, pas aux siens. Ma maturité était proche de celle d'un enfant de 13 ans, voire moins. Une fois abandonné, c'est-à-dire le premier été après l'avoir rencontrée, et toute l'année qui a suivi, j'ai passé mon temps à regretter mes actes et à...pleurer. Parce que cette fille je l'aimais vraiment. Aujourd'hui c'est compliqué, je n'ai plus le temps de m'apitoyer sur mon sort et c'est tant mieux, parce que je n'ai jamais aimé personne comme ça pas même mon premier amour. Je ne sais pas si j'explique bien les choses... Si c'est pas le cas désolé. Mais ensuite, j'ai tout fait pour limiter au maximum d'aller vers elle, si j'y allais pas assez je pouvais beaucoup déprimer, si j'y allais trop forcément je l'énervais. J'ai vraiment souffert de m'être comporté ainsi, je suppose qu'elle aussi souffrait, sûrement plus que moi. Mais cette histoire m'a permis de développer une certaine maturité par la suite.

    J'ai compris que j'avais été harcelé à l'école et que le harcèlement n'était pas normal, parce qu'un membre de sa famille m'a demandé pourquoi je la harcelais lorsque j'étais allé la voir en vélo à 40 km de chez moi. (4 km m'étaient pénibles, mais j'ai quand même fait les 40 aller simple(40 au retour y'en avait, enfin 36 exactement), pour essayer de me réconcilier bien sûr je ne cherchais pas à lui faire du mal au contraire, je n'ai trouvé qu'une porte close à mes propos. J'ai dû partir devant la menace d'appeler les autorités, puisque j'étais naif à 17 ans et que ce membre de sa famille était convaincant.

    J'ai développé la dernière année lycée un stratagème tordu pour arriver à la laisser tranquille, je bossais en parallèle du lycée pour pouvoir me payer du café, et pendant les pauses j'écoutais la musique. Ca diminuait beaucoup ma frustration de pas pouvoir lui parler, ce qui m'a aidé aussi c'est qu'elle était revenu une fois pour discuter et qu'elle avait de nouveau décidé de me lâcher par la suite(alors que cette fois je l'avais respectée), j'arrivais à mieux gérer cette situation.

    Voilà en gros, le harcèlement scolaire peut donc faire "péter un câble" au point de ne pas respecter une personne qui nous accepte. Parce qu'on s'y attache, on s'y attache trop, et on ne perçoit plus la même chose, la réalité, on ne voit que ses désirs, on est aveuglé par l'amour, et son désir personnel, et alors on ne fait plus attention aux envies de l'autre, on devient entièrement égocentrique.

    Aujourd'hui, j'ai le projet de créer une association de lutte contre le harcèlement scolaire, même s'il y en a plusieurs qui existent déjà. Je me suis juré de tout faire pour aider les personnes harcelées à l'école, parce que je ne veux pas que quelqu'un souffre comme j'ai pu souffrir suite à son abandon. Alors j'essaye d'apporter un soutien moral, une écoute, des conseils, et de créer un lien amical avec les personnes harcelées que je rencontre. Pour les rencontres, je fais souvent des recherches sur internet, histoire d'en trouver, et je ne peux m'empêcher de surveiller les groupes de jeunes pour voir s'il n'y a pas une personne lynchée. Je crois que je peux dire que j'ai été en dépression de mes 13 ans à mes 19 ans. Environ... Jusqu'à ce que je décroche de l'école, en fait. Parce que j'ai décroché scolairement, entre les amitiés où j'ai été abandonné, le mépris des enseignants et surveillants pour les jeunes, le harcèlement que j'ai suivi et celui que j'ai fait par la suite, l'ambiance scolaire déplorable, mes études qui me plaisaient pas, mon entourage proche(mère) que je pouvais pas supporter, j'ai fini par changer de vie, département, région, cadre, etc...


    Voilà pour mon témoignage d'ancien harcelé.


    Iron Calimero
    Admin

    Messages : 160
    Date d'inscription : 03/08/2010
    Age : 37
    Localisation : RP

    Re: Mon harcèlement.

    Message  Iron Calimero le Ven 8 Nov - 19:57

    Salut,

    En effet, les paroles peuvent faire atrocement mal. Je compatis. Tu n'as pas à culpabiliser: on n'enseigne pas aux enfants comment réagir dans ces moments-là. N'importe qui aurait été pris au dépourvu.

    Tu sais, je crois que tous les ados ont au moins un énooooorme moment de "loose" à un moment dans le domaine sentimental, absolument tous. ça fait partie du fait d'être un ado. Ni l'école, ni nos parents ne nous apprennent comment il faut faire dans ce domaine alors à un moment on se lance, on tombe, on se fait mal, on a l'air bête et c'est comme ça qu'on apprend. Perso, j'ai eu une relation de type "plus catastrophique c'est difficile" et je m'en suis remise. Je suis sûre que cette fille a pris du recul avec tout ça depuis.

    En fait, il devrait y avoir des cours spéciaux dans ce domaine: "comment gérer ses relations amoureuses quand on est ados". Même quelques conseils, ce serait utile. Dans les médias, on nous dépeint souvent des relations peu réalistes et on tombe de haut quand on constate que ce n'est pas la réalité. Ah, le monde est tordu!

    Tu veux créer une association? Bravo, c'est formidable! Je suis de tout coeur avec toi! Bon courage pour la suite. Wink


    _________________
    Only the best are bullied. People who are targeted by bullies are sensitive, respectful, honest, creative, have high emotional intelligence, a strong sense of fair play and high integrity with a low propensity to violence. Bullies are driven by jealousy and envy and have an obsessive compulsion to torment and destroy anyone who is better than they are - which is most of the population.

    Il n'y a que les meilleurs qui sont harcelés. Les gens que les bullies prennent pour cibles sont sensibles, respectueux, honnêtes, créatifs, dotés d'une grande intelligence émotionnelle, d'un grand sens du fair-play, d'une grande intégrité et n'aiment pas la violence en général. Leurs agresseurs se laissent dominer par l'envie et la jalousie et sont dévorés par l'obsession de tourmenter et de détruire tous ceux qui valent mieux qu'eux, c'est-à-dire la plus grande partie de la population.

    Bullyonline

    aragatz

    Messages : 110
    Date d'inscription : 13/11/2010
    Age : 38
    Localisation : Atlantique/Ouest

    Re: Mon harcèlement.

    Message  aragatz le Ven 8 Nov - 19:57

    Tu dis "J'ai lu également un guide pratique tout à l'heure, enfin ce matin, qui disait qu'une des conséquences à court ou moyen terme du harcèlement scolaire, c'était qu'il y avait le risque par la suite de projeter sa souffrance sur autrui."

    C'est exactement ce qui m'est arrivé : j'ai été amoureuse (et pas que fan) d'une personnalité scientifique, J, qui s'est fait connaître il y a 30 ans par un exploit qui n'est pas donné à tout le monde, mais je ne le lui ai pas montré, jamais d'attitude équivoque ou provocante (mais je rougissais par contre) et ce bien que je sois mariée et qu'il n'y ait rien eu entre cet homme et moi que de la correspondance par mails mensuels et des rencontres lors de conférences avec photos et signatures d'autographes. Et qu'il a l'âge d'être mon grand-père ! Mais ça faisait 7 ans que ça durait, il s'était douté de quelque chose et j'ai voué en même temps une véritable jalousie haineuse envers sa compagne, car pour moi j'étais trahie et trompée ! Lors de la dernière rencontre avec J, alors que c'était quasi amical avant, il a fait comme s'il ne me connaissait pas, Madame, Vous ! J'étais stupéfaite. Quelques jours + tard, en lui demandant les raisons de son attitude, il m'a dit qu'il avait compris depuis longtemps que je ressentais autre chose qu'une simple passion de fan pour lui et que ça le gênait vis-à-vis de ses proches. Je lui ai pourtant juré qu'on resterait amis et que je le respectais, mais au fil du temps il m'a exclue même comme simple amie, et même en essayant de lui faire part de mes problèmes de santé... J'ai malheureusement donné un surnom (sans le citer) à J (Monsieur "Je ne mélange pas les torchons et les serviettes"), dans un moment de rage, sur un RS connu, mais un ami commun qui le connaît vraiment m'a envoyé un mail incendiaire où il a compris de qui il s'agissait du coup je ne lui ai jamais répondu en pensant au spectre des "hommes en robe noire" (et je n'ai pas les moyens d'honorer un dédommagement financier)...

    Et moi j'ai réalisé qu'effectivement, j'avais projeté sur lui, dès le moment qu'il m'a rejetée, tout le harcèlement scolaire que j'avais subi et accumulé en prenant sur moi pendant 20 ans, qu'il a "payé pour les autres" alors qu'il n'y était pour rien, et que le déclencheur a été son rejet envers moi, je l'ai harcelé aussi... Mon mari sait ce qu'il s'est passé, (et ma mère un peu aussi), il ne m'en a absolument pas voulu, sans doute parce que je ne l'ai pas réellement trompé avec J. Du coup j'en ai fait mon deuil, même si je conserve les livres, magazines et photos, sur lui, ainsi que dans mon "cloud"...

    Du coup je me sens mal placée pour prôner respect et tolérance et lutter contre le harcèlement scolaire...

    redacteur

    Messages : 42
    Date d'inscription : 08/11/2013

    Re: Mon harcèlement.

    Message  redacteur le Ven 8 Nov - 20:27

    En écrivant ce témoignage, j'avais peur d'être mal jugé sur ce que j'ai pu faire, c'est vrai que j'ai très mal géré ma relation amoureuse, qui n'en était pas une en fait, c'était une relation amicale avec des souhaits différents de part et d'autre. Bref je suis rassuré. Aujourd'hui je n'ai plus de contact avec cette fille, même si c'est mon plus grand rêve, auquel je me détache de plus en plus, ça se fait progressivement, mais j'espère la revoir, un jour...lointain. Par hasard, par chance. J'aimerais bien recommencer une amitié, sur de bonnes bases. Maintenant, je sais qu'il faudra beaucoup de temps, et que si ça se trouve, ça se fera jamais, mais c'est plus fort que moi. En attendant, je rencontre d'autres personnes, ce qui me manque le plus, c'est une amie suffisamment présente dans mon quotidien, je crois en avoir une, mais ça fait longtemps que je ne l'ai pas vue, et on s'est rencontrés seulement il y a deux mois. J'aurais aimé que ça ne soit pas avec elle, la fille dont je parle dans mon témoignage, mon apprentissage de la vie amoureuse non réciproque.

    Elle a sûrement pris du recul oui enfin je n'en sais rien. Mais à la fin, même si elle m'a dit ne plus vouloir de contact avec moi, elle m'a remercié parce qu'elle dit avoir mûri grâce à moi. Je comprends pas son message, elle me remercie de l'avoir harcelée ? O______________o
    C'est bizarre.

    Moi aussi aragatz, je suis quelqu'un d'assez solitaire, et donc parfois un peu "collant" avec les personnes auxquelles je suis attaché, et j'ai "harcelé"(envoyé un tas de mails d'excuses) donc je me sens aussi mal placé pour lutter contre le harcèlement mais peut-être qu'au contraire justement on est les mieux placés pour en parler puisqu'on connaît les deux côtés !

    Iron, que penses-tu de faire un article sur le blog, sur le harcèlement amoureux, avant d'aller voir les autorités ? Ce serait intéressant aussi de savoir comment un mec amoureux pourrait arriver à se réfréner grâce à des conseils concrets. Je suis très intéressé par la gestion des relations avec ses pairs, mais je trouve pas de site qui "apprend la vie, les relations, etc", en gros.

    Iron Calimero
    Admin

    Messages : 160
    Date d'inscription : 03/08/2010
    Age : 37
    Localisation : RP

    Re: Mon harcèlement.

    Message  Iron Calimero le Sam 9 Nov - 12:39

    C'est vrai que l'amitié, c'est peut-être le plus beau sentiment! Wink

    Pour ce qui est de ton amie, je ne la connais pas, je n'ai donc pas d'avis précis. Tout ce que je peux te donner, c'est mon hypothèse perso. On vit dans un monde où les petites filles sont conditionnées pour croire qu'il existe quelque part un "prince charmant" absolument parfait avec qui elles connaîtront l'euphorie éternelle dès qu'elles l'auront rencontré (comme dans les Disney). Ensuite, à l'adolescence, elles ont leurs premières relations et elles sont obligées de réaliser que le prince charmant n'existe pas, qu'on ne peut pas transformer un garçon lambda en prince charmant et qu'il faut faire avec. Il y a des femmes qui croient au prince charmant toute leur vie et ça constitue un handicap énorme: dès que leur partenaire dit ou fait quelque chose qui ne correspond pas parfaitement à leurs attentes, elles partent en disant "t'es pas mon prince charmant".

    A mon avis, ton amie s'est simplement rendue compte à ton contact que tu es un être humain normal et compliqué, avec des qualités et des défauts, et que par extension, tous les hommes/garçons sont humains et compliqués. Tu l'as aidée à "tuer son prince charmant intérieur", si tu vois ce que je veux dire. Enfin, c'est mon hypothèse.

    Oui, je trouve que c'est une excellente idée d'article, mais tu parles de quel blog, le tien ou le mien? C'est vrai qu'on ne trouve pas ce qu'il faut dans ce domaine sur Internet. Il y a des articles que j'aime bien (par exemple celui-ci, sur la culture du viol ou le harcèlement de rue) mais ces articles sont écrits d'un point de vue féminin et pour un public féminin. Ce serait bien de faire des articles pour tous.

    Le gag, c'est que si j'ai été PENIBLE avec mes parents et au lycée, côté coeur, je me suis trouvée "de l'autre côté". En effet, mon ex était une sorte de vampire émotionnel. Elle était toxique, mythomane et m'a tellement harcelée pendant un an et demi que je ne savais plus où j'en étais. Le jour où je l'ai quittée, j'ai dansé sur la tombe de ma princesse charmante intérieure! Depuis, je profite de mon célibat. Wink

    Fin de la parenthèse, c'est une idée intéressante, à creuser.Smile 


    _________________
    Only the best are bullied. People who are targeted by bullies are sensitive, respectful, honest, creative, have high emotional intelligence, a strong sense of fair play and high integrity with a low propensity to violence. Bullies are driven by jealousy and envy and have an obsessive compulsion to torment and destroy anyone who is better than they are - which is most of the population.

    Il n'y a que les meilleurs qui sont harcelés. Les gens que les bullies prennent pour cibles sont sensibles, respectueux, honnêtes, créatifs, dotés d'une grande intelligence émotionnelle, d'un grand sens du fair-play, d'une grande intégrité et n'aiment pas la violence en général. Leurs agresseurs se laissent dominer par l'envie et la jalousie et sont dévorés par l'obsession de tourmenter et de détruire tous ceux qui valent mieux qu'eux, c'est-à-dire la plus grande partie de la population.

    Bullyonline

    redacteur

    Messages : 42
    Date d'inscription : 08/11/2013

    Re: Mon harcèlement.

    Message  redacteur le Sam 9 Nov - 13:50

    Iron, si je puis me permettre, t'es un mec ou une femme ? Merci pour l'hypothèse, c'est exactement ce genre de suppositions détaillées que je recherche quand je m'intéresse à un sujet ! Et effectivement, ce serait bien de trouver un article sur le harcèlement amoureux, qui ne s'intéresse pas uniquement à "comment faire pour qu'il arrête", parce que du coup on se retrouve toujours avec un point de vue "sanctionnant", ce serait peut-être bien de savoir "comment faire pour s'arrêter". Je sais que les petites filles croient au prince charmant, mais nous n'avons jamais été ensemble, alors je vois pas vraiment en quoi je l'ai aidé à le "tuer", d'autant plus qu'elle a choisi d'autres mecs. Mais peut-être que ton hypothèse n'est pas impossible non plus Smile

    Je pense que je parlais de ton blog. De plus, j'aimerais savoir, serait-ce possible de donner mes liens(site/forum/blog) ? Et où ? Sinon tant pis c'est pas grave Smile

    Si jamais quelqu'un trouve un guide sur le harcèlement sous toutes ses formes et notamment amoureux, je suis preneur, voilà merci Smile Comment as tu fait pour t'en "débarrasser" ?

    aragatz

    Messages : 110
    Date d'inscription : 13/11/2010
    Age : 38
    Localisation : Atlantique/Ouest

    Re: Mon harcèlement.

    Message  aragatz le Sam 9 Nov - 14:28

    Un harcèlement scolaire subi peut se transformer en harcèlement amoureux projeté sur quelqu'un qui n'a aucun rapport avec le vécu, mais qui sert d'exutoire suite à un déclencheur négatif. Pierre avec la jeune fille, puis moi avec J en sommes des exemples (à ne pas suivre !). Mais ça ne le fait pas à tout le monde non plus !
    D'un autre côté, je ne travaille pas, et après mes études (chaotiques du fait de mon harcèlement), je n'ai réalisé en tout et pour tout que des stages rares et courts, et je n'ai échappé à la rue que grâce au soutien de ma famille (même si ça a frôlé le clash il y a 8 ans, l'échec d'entretien d'embauche en trop d'autant + que mes parents m'avaient trouvé le poste de secrétaire médicale avec la complicité d'une amie qui travaillait sur place...) puis en me mariant (mon mari est aide-soignant hospitalier).
    Pourquoi ? Par peur de revivre le harcèlement au travail ! Mon père l'a lui-même vécu il y a 15 ans d'un côté (et par son propre collègue et meilleur ami de l'époque en +), et moi, du fait de ma personnalité fragile (le harcèlement scolaire a augmenté cette fragilité) et mon caractère un peu naïf et "trop poire", je risquerais de me l'attirer facilement. C'est peut-être égoïste (et risqué financièrement car mon mari gagne peu pour 2 et nous projetons pourtant d'acheter une maison...) mais c'est pour sauver ma peau, et ne pas passer ma vie à naviguer de dépression en dépression.
    Je pense au télétravail ou à la vente VDI (produits diététiques et/ou de beauté/hygiène), au moins comme complément de salaire, mais d'abord que j'aille mieux et que j'en finisse avec les chimios (encore 2 à subir !)

    Iron Calimero
    Admin

    Messages : 160
    Date d'inscription : 03/08/2010
    Age : 37
    Localisation : RP

    Re: Mon harcèlement.

    Message  Iron Calimero le Sam 9 Nov - 15:17

    @ rédacteur: moi? Je suis une fille. Les hétéros n'ont pas le monopole des problèmes de coeur. Mais je me change en mec à chaque pleine lune et je vais hurler à pleins poumons sur les toits, Laughing .

    Oui, oui, bien sûr, tu me donnes tes liens quand tu veux! Les MP, c'est fait pour ça.

    Je ne connais pas de guide du harcèlement et en plus, je ne suis pas vraiment une experte. Il faudrait que je me renseigne. Je me demande s'ils ont des bouquins sur le sujet à la bibliothèque du coin. Quand tu dis "me débarrasser", tu parles de mon ex? Si oui, j'ai eu de la chance: elle n'avait pas mon adresse postale. Après la rupture, j'ai juste coupé mon portable à chaque fois qu'elle me téléphonait pour me menacer de se suicider ou d'aller dire à la police que j'étais raciste si on ne se remettait pas ensemble. Au final, j'ai dû lui mentir et lui dire que j'étais en couple avec quelqu'un d'autre pour qu'elle renonce!Rolling Eyes 


    @Aragatz: tu sais, à ta place, n'importe qui aurait été pris au dépourvu. C'est normal d'être pris au dépourvu après un harcèlement. Le télétravail me semble être une bonne idée, bravo. En tout cas, bon courage pour ta chimio.Wink 


    _________________
    Only the best are bullied. People who are targeted by bullies are sensitive, respectful, honest, creative, have high emotional intelligence, a strong sense of fair play and high integrity with a low propensity to violence. Bullies are driven by jealousy and envy and have an obsessive compulsion to torment and destroy anyone who is better than they are - which is most of the population.

    Il n'y a que les meilleurs qui sont harcelés. Les gens que les bullies prennent pour cibles sont sensibles, respectueux, honnêtes, créatifs, dotés d'une grande intelligence émotionnelle, d'un grand sens du fair-play, d'une grande intégrité et n'aiment pas la violence en général. Leurs agresseurs se laissent dominer par l'envie et la jalousie et sont dévorés par l'obsession de tourmenter et de détruire tous ceux qui valent mieux qu'eux, c'est-à-dire la plus grande partie de la population.

    Bullyonline

    redacteur

    Messages : 42
    Date d'inscription : 08/11/2013

    Re: Mon harcèlement.

    Message  redacteur le Sam 9 Nov - 17:51

    Je te posais cette question iron, c'est parce que ton message précédent m'a surpris, je ne savais plus Smile Mais ok ^^ Pour les liens à vrai dire c'est ok pour les messages privés mais j'aurais bien aimé les afficher sur le forum, histoire de "relier" tous les supports liés à la lutte contre le harcèlement scolaire. Et ok pour ta dernière phrase me concernant, merci d'y avoir répondu Smile

    Iron Calimero
    Admin

    Messages : 160
    Date d'inscription : 03/08/2010
    Age : 37
    Localisation : RP

    Re: Mon harcèlement.

    Message  Iron Calimero le Sam 9 Nov - 18:42

    No problem. Wink  Les liens vers les sites pornos ou illégaux sont strictement interdits sur ce forum mais pour les autres, ça passe!

    Je dois déconnecter pour ce soir. Bonne soirée. Smile


    _________________
    Only the best are bullied. People who are targeted by bullies are sensitive, respectful, honest, creative, have high emotional intelligence, a strong sense of fair play and high integrity with a low propensity to violence. Bullies are driven by jealousy and envy and have an obsessive compulsion to torment and destroy anyone who is better than they are - which is most of the population.

    Il n'y a que les meilleurs qui sont harcelés. Les gens que les bullies prennent pour cibles sont sensibles, respectueux, honnêtes, créatifs, dotés d'une grande intelligence émotionnelle, d'un grand sens du fair-play, d'une grande intégrité et n'aiment pas la violence en général. Leurs agresseurs se laissent dominer par l'envie et la jalousie et sont dévorés par l'obsession de tourmenter et de détruire tous ceux qui valent mieux qu'eux, c'est-à-dire la plus grande partie de la population.

    Bullyonline

    redacteur

    Messages : 42
    Date d'inscription : 08/11/2013

    Re: Mon harcèlement.

    Message  redacteur le Sam 9 Nov - 22:37

    Oui ça c'est tout à fait normal iron Smile Je peux les mettre dans ce sujet ou bien il faut que j'en ouvre un autre, et dans quelle catégorie ?

    Merci d'avance et bonne soirée!

    Iron Calimero
    Admin

    Messages : 160
    Date d'inscription : 03/08/2010
    Age : 37
    Localisation : RP

    Re: Mon harcèlement.

    Message  Iron Calimero le Dim 10 Nov - 10:58

    Excellente question. Je viens de créer un topic spécial pour les liens. A bientôt! Smile 

    http://anti-bullying.superforum.fr/t72-des-liens-interessants#226


    _________________
    Only the best are bullied. People who are targeted by bullies are sensitive, respectful, honest, creative, have high emotional intelligence, a strong sense of fair play and high integrity with a low propensity to violence. Bullies are driven by jealousy and envy and have an obsessive compulsion to torment and destroy anyone who is better than they are - which is most of the population.

    Il n'y a que les meilleurs qui sont harcelés. Les gens que les bullies prennent pour cibles sont sensibles, respectueux, honnêtes, créatifs, dotés d'une grande intelligence émotionnelle, d'un grand sens du fair-play, d'une grande intégrité et n'aiment pas la violence en général. Leurs agresseurs se laissent dominer par l'envie et la jalousie et sont dévorés par l'obsession de tourmenter et de détruire tous ceux qui valent mieux qu'eux, c'est-à-dire la plus grande partie de la population.

    Bullyonline

    redacteur

    Messages : 42
    Date d'inscription : 08/11/2013

    Elle me manque. C'est dingue.

    Message  redacteur le Lun 11 Nov - 11:11

    Si je peux me permettre de revenir sur mon témoignage... J'ai fait un rêve bizarre cette nuit, comme si rien n'avait changé, avec cette fille. Ca m'arrive assez rarement de m'en souvenir, mais pour moi c'est déjà trop souvent. Et je viens de comprendre à quel point nous avions été complices. Je suis tombé de haut quand je me suis réveillé ce matin. Tout ça pour dire qu'en fait, le fait d'avoir perdu cette complicité et cette amitié, ça me pèse lourdement.

    Vous allez me demander le rapport avec le harcèlement scolaire, eh bien on en revient toujours au même, à force d'être rejeté puis soudainement accepté, j'ai fait n'importe quoi...Si ce message n'a rien à faire ici et dérange, acceptez mes excuses les plus humbles, fallait que j'en parle...On me dit souvent de tourner la page ou de passer à autre chose mais je ne peux pas, alors je fais ce que je peux pour vivre avec. D'habitude j'oublie tout ça au moins un minimum, mais là ça paraissait très réel...alors forcément ça remonte à la surface de mon esprit.


    aragatz

    Messages : 110
    Date d'inscription : 13/11/2010
    Age : 38
    Localisation : Atlantique/Ouest

    Re: Mon harcèlement.

    Message  aragatz le Lun 11 Nov - 11:14

    Un deuil (rupture, événement malheureux...) ne se fait pas comme ça, il faut du temps et au cas où, se faire aider...

    redacteur

    Messages : 42
    Date d'inscription : 08/11/2013

    Re: Mon harcèlement.

    Message  redacteur le Lun 11 Nov - 11:20

    Ta réponse a été rapide ! Smile Y'a un seul remède pour moi, je le connais, et je fais tout pour le trouver Smile

    C'est une amie avec qui je passe du temps. Et avec qui j'aurais une certaine complicité. Alors oui, j'ai une "copine"(je peux pas encore l'appeler "amie" je crois) que je vois de temps en temps mais dès fin décembre ce sera fini, on ne se verra plus autant. Et ça fait un moment que je l'ai pas vue, là, c'est pour ça que je pense trop à mon passé. Donc il me faut une amie avec qui je serais complice...

    Sauf que c'est très dur à trouver ! Et on connaît tous le fameux proverbe. C'est quand on s'y attend le moins...etc.

    J'ai aussi d'autres amies mais le contact reste uniquement virtuel. Et si ça m'aide un petit peu, ça ne vaut pas le réel, je trouve.

    Merci sinon aragatz. L'admin a déjà traité le cas de se faire aider dans son blog mais j'ai déjà tenté le coup, à deux reprises, et ça n'a rien donné. Quant au fait de ne pas demander à quelqu'un de nous "guérir", ben, pour moi, la présence suffit ! Avec de la complicité de préférence.

    Contenu sponsorisé

    Re: Mon harcèlement.

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:06


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Jan - 0:06